Le Jury

le prix 2017 en chiffres

candidatures
thèses
ouvrages
lauréats
coups de coeur
nominés

En prise directe avec la vocation du Prix Vogel de droit économique, la composition du jury réunit des personnalités du monde de l'entreprise, experts et praticiens du droit économique.

Louis Vogel Président du jury, Associé fondateur du cabinet Vogel & Vogel

Joseph Vogel Associé fondateur du cabinet Vogel & Vogel

François Audran Directeur juridique de la Banque Rothschild

Pascal Belmin Directeur juridique droit européen, politique de gouvernance et lobbying juridique, Airbus

Yannick Chalmé Directeur juridique du groupe L'Oréal

Renaud Champetier de Ribes Directeur juridique France, Turquie et Moyen-Orient, Scheider Electric Industrie

Hervé Delannoy Directeur juridique de la société Rallye SA

Stéphanie Fougou Présidente, AFJE

Gérard Gardella Directeur des Affaires juridiques du groupe Société Générale

Michèle Grandjon-Legendre Directrice juridique du Groupe Saur

Jean-François Guillemin Ancien secrétaire général du groupe, Bouygues

Peter Herbel Directeur juridique du Groupe Total

Christine Kerdeliant Groupe Express-Roularta

Bernard Kuhn Directeur juridique du groupe LVMH

Pierre Perroy Directeur juridique, FICIME

Isabelle Roux-Chenu Directrice juridique de Cap Gemini

Vincent Savesi Directeur juridique de la société CNH France

Philippe Sumeire Directeur juridique, SEB

Jean Weiss Directeur général adjoint du Groupe Express-Roularta

Entretien avec Jean-François Guillemin
ancien Secrétaire général de Bouygues
Membre du Jury

Qu’est ce qui, selon vous, fait l’originalité du Prix Vogel ?
L’originalité du Prix Vogel tient avant tout à son utilité. Décerné à un auteur ou un chercheur dans un domaine qui, trop souvent encore, est jugé comme secondaire, il rappelle combien le droit est fondamental pour la vie économique. Particulièrement dans notre pays qui n’a pas une longue expérience de la concurrence et de la régulation, il m’apparaît indispensable de mettre en valeur ceux qui mènent une réflexion sur l’élaboration du droit économique. Les travaux, que nous avons distingués, démontrent que la recherche est vivante et concrète, qu’elle peut être un outil d’accompagnement stratégique pour les acteurs économiques mais aussi pour les régulateurs et les pouvoirs publics.

Quels sont les principaux enseignements de la première édition ?
Tout d’abord, j’ai été étonné par le nombre d’étrangers qui se sont présentés à cette première édition. Leur participation montre que ce prix est bien ciblé et qu’il répond à une attente. Il révèle aussi combien il est important pour un juriste d’être distingué par un jury composé d’avocats, de praticiens et d'un représentant d'un grand titre de la presse française

J’estime que la recherche, notamment en sciences humaines et sociales, n’est pas assez reconnue dans notre pays et le caractère international du Prix Vogel vient rappeler que les étrangers y attachent beaucoup plus d’importance. Par ailleurs, j’ai eu la chance d’être le rapporteur du dossier devenu lauréat. Je n’hésite pas à dire que la lecture de cet ouvrage a été pour moi très enrichissante. Enfin, à titre personnel, la participation aux travaux du jury a constitué une occasion de débats, de rencontres et d’échanges centrés sur une matière qui occupe une part importante de ma vie professionnelle.

Quels conseils donneriez vous aux futurs candidats ?
Au regard de l’ouvrage lauréat l‘an dernier, je rappelle simplement que la précision du sujet, la vocation applicative des travaux de recherche, la concision de la rédaction et enfin la clarté et la pertinence du fil directeur, c’est-à-dire de la thèse défendue ont constitué les points forts ayant permis à Géraldine Demme de faire la différence.